Les Romans

Munduruku

Un flic de choc est le témoin d’un massacre d’enfants dans une favela de Rio tenue par des bandes armées et tout bascule : il part en Amazonie mettre son savoir-faire au service d’une tribu d’Indiens dont était originaire son père : les Mundurukus.

Dans son combat contre les chercheurs d’or, les multinationales minières et les projets de construction de gigantesques barrages, il pourra compter sur le soutien d’un missionnaire, qui tient un bar et un bordel, ainsi que sur l’amour d’un jaguar qui lui servira de guide dans la forêt. 

Véritable roman d’aventures contemporain, Munduruku pose le problème de la survie des populations autochtones et celui de la destruction de la selva amazonienne, le poumon du monde…

La guerre de l'once et du serpent

L’action se déroule en 1938-1939, entre la mort de Lampião (le dernier des cangaceiros, ces sortes de « bandits d’honneur » brésilien) et la déclaration de la 2ème guerre mondiale, sur les rives du Rio São Francisco, dans le Nordeste du pays, terre de légendes et de superstitions.

Cette lutte sans merci entre l’idéologie raciste qui s’est développée entre les deux guerres et le métissage tel qu’il existe au Brésil est concrétisée par le combat  – dans le plus pur style du western – entre deux bêtes blessées, certes, mais féroces et déterminées : le Capitaine et le Padre.
Entre l’Once et le Serpent.